Un chemin de sainteté, un chemin de joie !

1er mars 2019

Que l’intention de prière proposée par le Pape pour le mois de mars nous aide à vivre le carême. La mort et la résurrection du Christ qui se dresse à l’horizon est aussi un baume pour nous et nos communautés.

Le défi de prière de ce mois !

« Pour les communautés chrétiennes, en particulier celles qui sont persécutées, afin qu’elles sentent la proximité du Christ et que soient reconnus leurs droits. »,

Nous pouvons nous arrêter sur les paroles fortes des premier et actuel Evêques de Rome écrites à tant d’années d’écart.

Dans l’Exhortation Apostolique Gaudete et Exsultate -mars 2018-, les propos du Pape François sur la sainteté s’appuient particulièrement sur les Béatitudes. Ainsi évoque-t-il la Béatitude (en Mt 5, 11-12) qui concerne les personnes persécutées pour la justice, mais aussi à cause de leur foi. Ce chemin-là, subi plus que choisi, est aussi un chemin vers la sainteté…

Extraits :

« Heureux les persécutés pour la justice, car le Royaume des cieux est à eux…

Jésus lui-même souligne que ce chemin va à contre-courant, au point de nous transformer en sujets qui interpellent la société par leur vie, en personnes qui dérangent.
Jésus rappelle combien de personnes sont persécutées et ont été persécutées simplement pour avoir lutté pour la justice, pour avoir vécu leurs engagements envers Dieu et envers les autres. Si nous ne voulons pas sombrer dans une obscure médiocrité, ne recherchons pas une vie confortable, car « qui veut sauver sa vie la perdra » (Mt 16, 25) » n° 90

«  La croix, en particulier les peines et les souffrances que nous supportons pour suivre le commandement de l’amour et le chemin de la justice, est une source de maturation et de sanctification. Rappelons-nous que, lorsque le Nouveau Testament parle des souffrances qu’il faut supporter pour l’Évangile, il se réfère précisément aux persécutions. » n° 92

« Les persécutions ne sont pas une réalité du passé, parce qu’aujourd’hui également, nous en subissons, que ce soit d’une manière sanglante comme tant de martyrs contemporains, ou d’une façon plus subtile, à travers des calomnies et des mensonges. (…) Accepter chaque jour le chemin de l’Évangile, même s’il nous crée des problèmes, c’est cela la sainteté. » n° 94

En écho, nous pouvons prendre cet extrait de la Première lettre de Saint Pierre :

Un chemin de sainteté, un chemin de joie !

« Bien-aimés, ne trouvez pas étrange d’être dans la fournaise de l’épreuve, comme s’il vous arrivait quelque chose d’anormal. Mais dans la mesure où vous avez part aux souffrances du Christ, réjouissez-vous, afin que, lors de la révélation de sa gloire, vous soyez aussi dans la joie et l’allégresse. Si l’on vous outrage pour le nom du Christ, heureux êtes-vous, car l’Esprit de gloire, l’Esprit de Dieu, repose sur vous. Que nul d’entre vous n’ait à souffrir comme meurtrier, voleur ou malfaiteur, comme se mêlant des affaires d’autrui, mais si c’est comme chrétien, qu’il n’en ait pas honte, qu’il glorifie plutôt Dieu de porter ce nom. » 1 P 4, 12-16 

Claire R., Equipe France "prier au coeur du monde.net"

Vidéo du Pape disponible dans les prochains jours !