T’es où ? My Friend : une comédie musicale pour le Père Marie-Eugène

2 novembre 2016

Samedi 19 novembre, à la suite de la célébration de la béatification du Père Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus, 120 jeunes du diocèse présenteront une comédie musicale composée sur mesure pour cet évènement. Plus qu’un spectacle, « T’es où ? My Friend ! » est un prolongement de l’œuvre du futur bienheureux.


Entretien avec Myriam Michelin
Membre de Notre-Dame de Vie et membre de la commission d’animation de la béatification.

Comment est né ce projet ?

L’idée était de pouvoir parler de la béatification du Père Marie-Eugène avec un langage accessible aux jeunes.
Fin juillet, nous avons fait appel à Tristan de Groulard, qui a été inspiré par le message du Père Marie-Eugène : « L’Esprit-Saint est mon Ami », et a fait le rapprochement avec la question de l’amitié, qui est très importante chez les jeunes.
« T’es où ? My Friend » est en quelque sorte la traduction 2016 de « Je veux voir Dieu », dans un langage d’aujourd’hui, sans pour autant dévaluer le message du Père Marie-Eugène.
De plus, le message est ainsi rendu accessible aux croyants comme aux non-croyants – c’est un cri d’homme, qui parle à tous les gens qui cherchent Dieu.

Combien de personnes sont impliquées dans ce projet ?

Le projet a été présenté lors de la réunion de rentrée des chefs d’établissements catholiques du diocèse ; une fois l’appel lancé, 80 collégiens et 40 élèves de CM2 se sont proposés et ont participé à une semaine de répétition durant les vacances de la Toussaint.

Comment s’est passée cette semaine de préparation ?

C’était un défi ! Tristan de Groulard et son équipe ont réalisé un travail admirable. Il n’est pas question d’atteindre la perfection, mais de se dire « est-ce que j’ai fait de mon mieux ? ». L’objectif est atteint si la réponse est positive, particulièrement en cette année de la miséricorde : le message du Père Marie-Eugène est ainsi non seulement prêché, mais aussi vécu, par tous ces jeunes.
Les participants ont pu progresser, chacun à sa mesure, mais également découvrir le Père Marie-Eugène.

La comédie musicale a-t-elle vocation à être jouée à nouveau par la suite ?

Une nouvelle session de formation est prévue durant les vacances d’avril, afin d’assurer la représentation de la comédie musicale en mai, puis dans le cadre de la Présence Chrétienne au Festival d’Avignon.

Que retenez-vous de cette expérience ?

Nous avons fait notre possible pour que le futur bienheureux puisse atteindre ceux pour lesquels il a donné sa vie. A nous d’être les messagers du Père Marie-Eugène ; nous avons semé…cela germera. Nous sommes au service de la parole du Père Marie-Eugène, inscrite sur sa châsse : « je veux demander pour vous l’Esprit-Saint ».

Entretien avec Tristan de Groulard
Directeur de l’association Comédie Musicamp, porteur du projet de comédie musicale « T’es où ? My Friend »

Comment est née l’idée de faire appel à Comédie Musicamp ?

Un prêtre de Notre-Dame de Vie, qui connaissait notre association Comédie Musicamp via le spectacle « Don Bosco Academy » donné à Marseille en 2015, a trouvé que cet outil serait idéal pour faire parler du Père Marie-Eugène et de son charisme si sa béatification était prononcée. 
Notre association a pour but d’aider les jeunes à traverser l’adolescence en partageant un esprit de troupe, voire de famille – notamment en favorisant les liens entre les plus grands et les plus jeunes. Comédie Musicamp véhicule les valeurs de l’Evangile sans les imposer ; nous accueillons des jeunes croyants ou non croyants.

Un projet avec des jeunes amateurs : une gageure ?

L’idée est de fabriquer le plus bel écrin pour que les jeunes s’y insèrent, avec des moyens professionnels, malgré la durée réduite de mise en œuvre. Il fallait être motivé !
Nous avons vécu un temps court, certes, mais éclairé par l’Esprit Saint.

Combien de personnes constituent l’équipe d’encadrement ?

L’équipe réunit un compositeur, le réalisateur du CD, les coachs vocaux, la chorégraphe, et 3 « grands frères » (anciens participants à Comédie Musicamp) pour faire le lien entre l’équipe et les jeunes.

Quel est le message de « T’es où ? My Friend » ?

C’est un cri de souffrance des jeunes, qui cherchent le bonheur à travers l’amitié. Mais à notre époque, ils se confrontent à une amitié galvaudée, notamment par les réseaux sociaux.

Qu’est-ce qui vous touche chez le Père Marie-Eugène ?

Je connaissais le Père Marie-Eugène, mais sa spiritualité n’était pas « concrète » pour moi. Il est devenu quelqu’un d’accessible, de proche. Malgré ce qu’il était, il n’y avait aucune prétention dans sa foi : il faisait confiance et se laissait guider par l’Esprit Saint.

Le 19 novembre, jour de la béatification, à quoi peut-on s’attendre ?

Venez, vous serez surpris par le côté ouvert et moderne de la comédie musicale pour cette béatification. Il y a déjà des fruits, et on peut en espérer d’autres !

Ils feront le show :
les jeunes nous parlent de ce qu’ils ont vécu

Qu’est-ce qui t’a marqué durant cette expérience ?

"Une aide pour s’ouvrir aux autres et être plus à l’aise en communauté, des facilités à faire des choses que je ne connaissais pas. Des rencontres excellentes et qui dureront, une unité du groupe."
Anne-Cécile, 16 ans

"Je sais à peu près danser maintenant."
Axel, 15 ans

"C’était super, une deuxième famille ; ce qui m’a marqué c’est l’échange entre tous les jeunes et cette fraternité."
Mathilde, 14 ans

"Ce que je retire de cette expérience ? Que de la joie, déjà, parce que c’est super intensif comme stage mais tout le monde reste motivé ! Et ensuite, ça m’a permis de m’ouvrir un peu plus et d’être moins timide."
Jade, 16 ans

"C’est la première fois que je fais une comédie musicale et ça m’a vraiment fait changer d’avis sur le sujet, j’aime beaucoup l’ambiance même si c’est dur. C’est incroyable comment on apprend à connaître des personnes et comment on apprend à se connaître soi-même, c’est juste génial. Je pense que ce qui m’a vraiment marqué c’est la troupe tout entière ; je ne pensais pas qu’on arriverait à tous se compléter aussi bien."
Elsa, 16 ans



"Cette comédie musicale est une expérience humaine incroyable. Nous avons fait des rencontres extraordinaires, appris de nouvelles choses, découvert des talents qu’on ne soupçonnait pas du tout, approfondi nos compétences, passé des moments inoubliables et travaillé avec des professionnels très compétents !
Ce qui m’a marqué c’est le fait de pouvoir créer une « famille » avec des personnes qui nous étaient totalement inconnues et également de pouvoir créer un show de qualité en si peu de temps dans une bonne ambiance."
Elisa, 15 ans

"J’ai pu mieux comprendre le Père Marie-Eugene qui était vraiment une belle personne ; j’ai rencontré des gens formidables et enfin je me suis sentie plus proche de Dieu. C’était vraiment épanouissant.
Louise, 17 ans

J’ai pu découvrir d’autres talents en moi que je n’aurais jamais pensé avoir. Ce qui m’a marqué, c’est le fait qu’en une semaine, on est passé de simple élève, grand frère, et encadrant, à une grande famille. Ce sont des souvenirs qu’on pourra jamais m’enlever ! je suis rentrée dans cette expérience en tant que danseuses amatrice, qui ne cherchait qu’à évoluer, j’en suis ressortie avec une famille."
Ludmilla, 15 ans

"On s’est tous investis, malgré quelques coups de blues et ce que j’ai par-dessus tout adoré c’est l’ambiance de la troupe ! Je pourrais refaire des expériences comme celle-ci au moins 100 fois ! Ce qui m’a marqué, ce sont toutes ces fabuleuses personnes et notre slogan « C’est dur, mais c’est bon ! »"
Abigaïl, 15 ans