Fête annuelle du Secours Catholique à Sainte-Cécile-les-Vignes

30 août 2017

La fête annuelle du Secours Catholique à Sainte-Cécile-les-Vignes s’est déroulée le 7 août dernier, et, pour la 2e fois en 17 ans, le temps incertain et pluvieux nous a obligés à nous replier dans l’Église. La matinée a commencé par les ventes de gâteaux maison, fleurs, billets de tombola ; et cette année « La Main Tendue » qui a repris ses activités après 4 années de mise en sommeil présentait et vendait ses nombreux ouvrages exécutés par les bénévoles. À 11h, la messe en provençal célébrée par le Chanoine Jean Marie Gérard a rassemblé de très nombreux fidèles et amis de la lengo nostro, de Sainte-Cécile et des environs.

Cette messe animée par la chorale paroissiale très étoffée par celle du village « Chœur Sainte Cécile » était dirigée par son chef Christian Suchanek et M Chibaudel à l’harmonium, 3 tambourinaires venus gracieusement, ont agrémenté l’accompagnement. Tous les fidèles étaient ensuite conviés autour du verre de l’amitié. Ensuite, un repas partagé a réuni une trentaine de personnes autour du Père Jean-Marie, très heureux d’avoir pu retrouver quelques heures ses anciens
paroissiens, et Père Apollinaire.

Une fois de plus, le succès de cette journée n’a pas démenti. Nous remercions toutes les personnes qui nous ont soutenus. Nos remerciements aux messieurs qui ont installé les stands, aux dames qui les ont tenus, à celles qui ont confectionné les pâtisseries. Grand merci aux choristes et leur chef, l’organiste, les tambourinaires, les 4 enfants de chœur venus volontiers malgré les vacances, les dames et messieurs qui ont tenu la buvette (elle a toujours beaucoup de succès) et très grand merci à tous les généreux donateurs, acheteurs, bénévoles : sans leur aide et leur soutien, rien ne serait possible. Cette journée a été très réussie, une fois de plus, même si le temps peu clément ne nous a pas permis de profiter du beau cadre du Jardin de la Chapelle, le Seigneur nous a bénis.

Bonne rentrée à tous. A l’an que vèn si Dieu le veut.

Marie-Thérèse