Consacrés : une belle journée fraternelle à Cavaillon !

31 janvier 2018

A l’approche de la fête du 2 février, fête de la vie consacrée établie par Saint Jean-Paul II, les personnes consacrées de notre diocèse se sont réunies dimanche 28 janvier pour une journée de partage spirituel et fraternel.

Une soixantaine de consacrés venant de tous les coins du diocèse et représentant différentes formes de vie étaient présents : religieux des monastères cloîtrés masculin et féminin, religieux, religieuses de vie apostolique, institut séculier, communautés nouvelles… approximativement, une douzaine de communautés de notre diocèse.

Plusieurs pays de 4 continents étaient représentés : Brésil, Côte d’Ivoire, Burundi, Togo, Madagascar, Philippines, Vietnam et plusieurs pays d’Europe…
Oui, ce fut une belle rencontre diocésaine sur le territoire de la paroisse de Cavaillon qui nous a accueillis de façon très fraternelle et conviviale dans sa cathédrale et à la chapelle Sainte-Bernadette.
Merci au Père Vincent de Martino et à son équipe de nous avoir permis de prier avec les fidèles présents en ce 4° dimanche du temps ordinaire. 
La messe était présidée par le Père Jean Marie Gérard, vicaire général, représentant notre archevêque Mgr Cattenoz : il était entouré de 4 prêtres et d’un diacre. Le chorale et l’orchestre rassemblaient pour cette occasion des paroissiens et des consacrés.

Un apéritif a rassemblé tout le monde dans le magnifique cloître de la cathédrale Notre-Dame et Saint-Véran ! Des échanges bien sympathiques se nouent avec les paroissiens présents.
Pour le déjeuner, et afin de prolonger ce moment convivial, nous avons été reçus à la Chapelle Sainte-Bernadette.

L’après-midi avait pour but de mieux faire connaissance entre nous et d’échanger sur les défis auxquels nous sommes confrontés dans la mission que nous effectuons dans le diocèse. Ceci en lien avec le récent document de Monseigneur à propos de l’accompagnement pastoral à l’école du Pape François.
Trois témoignages nous interpellent…
Carmes et Carmélites messagers de l’Esprit-Saint, Sœurs de Lauris, petites servantes de la bienheureuse Marie Immaculée, tous essayent de se mettre à l’écoute des personnes de notre diocèse qui ont soif de connaître le Dieu Vivant ; ils veulent témoigner de la joie d’être pris par l’Esprit, afin d’être signes pour ceux qui nous entourent.

C’est bien le but de notre vocation, affirmé par le Père Jean-Marie Gérard au cours de l’homélie prononcée à la messe du matin : les consacrés sont des signes pour leurs contemporains d’un attachement sans partage au Seigneur. Ils le fréquentent et le rencontrent afin d’en faire leur compagnon de route. Ils témoignent aussi de la force de la vie fraternelle et communautaire.
« Soyons donc des phares dans la tempête », nous dit encore le Père Gérard, car les gens ont besoin de repères et de témoignages vivants. N’oublions pas nos jeunes qui ont besoin d’aînés qui leur montrent que suivre le Christ ne déçoit pas !