Auriez-vous 95 bonnes raisons pour vous convertir ?

22 octobre 2017

Retour sur la soirée œcuménique des 500 ans de la Réforme, à Avignon.

Oui, l’Eglise était corrompue et le moine Luther pouvait hurler d’exaspération en détaillant 95 motifs de conversion demandés à sa hiérarchie, féodaux et théologiens confondus. Il ne savait pas ce qui allait arriver après, ni lui, ni ses supérieurs, ni son évêque, ni Rome. Il aurait pu devenir un fondateur d’ordre, un grand saint, mais la géo-politique de l’époque en a décidé autrement et nous avons eu des années d’enfer et d’assassinats.

500 ans après, les chrétiens se regroupent pour cet anniversaire hors du commun dans l’apaisement et la lecture commune des Ecritures.

Notre évêque a dit son émotion d’être là, confiant du travail de l’Esprit-Saint, parce que nous serions incapables de nous réunir sans Lui. Présents aussi, à l’invitation du pasteur Corinne Danielan, le pasteur Claude Pellicier, le pasteur Christian Randria, le pasteur Thierry Bulant , M. Baa et le Père Georges qui représentaient l’église orthodoxe, l’église protestante malgache, l’église protestante du Ghana, l’église protestante libre et l’église adventiste.

La soirée fut une célébration articulée sur des textes, principalement sur des épîtres de Paul aux Corinthiens. Il y fut largement question de tensions et d’unité, du salut dû au Christ seul et donné gratuitement. Et si la diversité était aujourd’hui une richesse ?

Il a été question aussi et beaucoup de conversion, au point d’entendre, ce clin d’oeil plein d’humour aux 95 « thèses » de Martin Luther. A notre place, combien de protestations aurions-nous à faire de nous-mêmes, pécheurs ? 95 ? … pour nous convertir … Ce raccourci fait certainement l’unanimité au terme d’une soirée terminée, autour d’un verre et honorée par la présence de la maire d’Avignon, Cécile HELLE.

Une soirée œcuménique rare ! Merci à l’Eglise Protestante Unie de France et à tous ceux et celles qui ont mouillé la chemise pour en faire une célébration extraordinaire !